ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  LIBERTANCE 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


TEMOIGNAGES DE PERSONNALITES ISRAELITES

 
 
«Emotion, mais pas indignation» pour Georges Kiejman 
 
Georges Kiejman, 57 ans, sait faire entendre sa voix. Pas seulement devant les tribunaux. Avocat à la cour d'appel de Paris, grand ténor du barreau, il a été, souvent, le défenseur courageux de causes difficiles. La venue de Yasser Arafat en France le trouble. Juif _ son père est mort a Auschwitz_iI refuse pourtant d'emboucher la trompette de la réprobation. Et dit sa conviction militante pour une paix «juste et durable» au Proche-Orient. Grâce ou dialogue. 
 
Pensez-vous que la visite d'Arafat puisse faire avancer la paix au Proche-Orient?  
 
Laissez-moi vous dire d'abord ceci: le 13 août 1982, au lendemain de l'attentat de la rue des Rosiers, j'ai écrit, dans les colonnes du «Monde», que les Israéliens ne pouvaient plus s'enfermer dans ce refus à l'égard d'Arafat. Et qu'il fallait le prendre en considération. Sept ans après, je n'ai pas changé d'avis. 
 
 
Cela dit, je pense que cette visite ne peut qu'entraîner un réflexe de méfiance de la part des Israéliens. Réflexe compréhensible dans la mesure où je ne mets pas en cause la sincérité de leurs craintes. Mais je suis également convaincu que cette rencontre fera avancer les choses: on ne peut pas non plus mettre en cause la sincérité de François Mitterrand dans sa volonté de rechercher des conditions de sécurité pour la survie d'Israël. Et qu'il vaut mieux que Yasser Arafat soit reçu par un ami sincère d'lsraël que par quelqu'un qui ne le serait pas. 
 
Vous approuvez donc cette rencontre?  
 
Je ne me reconnais pas le droit d'approuver quelque chose au nom d'un peuple, d'une nation que je n'ai pas qualité pour représenter. Vous comprendrez donc que j'ai des scrupules à donner des leçons à des gens qui se considèrent totalement menacés dans leur existence même. Mais, en tant que Français et en tant que Français juif parlant en son seul nom, il me semble que cette visite peut aider à une solution de paix au Proche-orient. 
 
Comment appréciez-vous les réactions de la communauté juive de France, dans leur diversité?  
 
Je comprends l'émotion, je ne comprends pas l'indignation. 
 
Seriez-vous prêt à vous entretenir avec le président de l'OLP?  
 
Je n'ai pas qualité pour cela. D'une part, je ne suis pas israélien, d'autre part, je suis français. J'estime que si quelqu'un doit s'entretenir avec Arafat, c'est bien le président Mitterrand. Et, sur ce point, je m'en remets à lui. 
 
Quel résultat concret peut-on attendre de cette rencontre?  
 
Ne soyons pas naïfs! La paix ne peut se faire qu'entre les gens qui se combattent. C'est le testament spirituel que j'ai reçu, en ce domaine, de Pierre Mendès France. Et il est difficile de penser qu'Arafat et Israël ne se font pas la guerre. Autre chose est de croire qu'un vague discours où l'on prendrait ses vœux pour la réalité paraîtrait suffisant. Moralité: il serait ridicule de jouer les idéalistes, croyant que l'attitude d'Arafat peut dépendre des vœux des démocrates français. Fussent-ils juifs..." 
 
Sources : Lien vers http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/palestine/dossier.asp?ida=420274> 
 
 
(c) LES CHEVALIERS DU GRAAL - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 13.11.2004
- Déjà 5118 visites sur ce site!